Quares Student Housing participe également à la lutte contre la crise du COVID-19

La crise du COVID-19 touche toutes les couches de la population, et en particulier les plus vulnérables. Parmi celles-ci, on trouve également les étudiants et les parents d’étudiants dont les revenus baissent à cause de la crise du COVID-19 (entre autres suite à la suppression de jobs d’étudiant, de revenus du travail et de revenus des parents), et pour qui l’enseignement supérieur forme un moteur de mobilité sociale qui est encore plus essentiel que d’habitude en temps de crise.

Calendar icon06 avril 2020

Le groupe Eckelmans Flandre et Bruxelles, Group Globiss, MB Invest, Quares Student Housing, Scaldis et Xior Student Housing forment ensemble une partie importante du marché de la location professionnelle de kots d’étudiants. Ils ont bien compris la demande de solidarité financière de la part, e.a., des associations d’étudiants, de différentes universités et des autorités. Aussi, ils annoncent par la présente des mesures supplémentaires afin de contribuer à la lutte contre cette crise, de soutenir leurs locataires et d’assumer pleinement leur responsabilité sociale.

Cette crise évolue jour après jour, et fait l’objet d’un suivi minutieux par toutes les parties impliquées. Aujourd’hui, nous avons déjà quelques semaines d’expérience avec le monde transformé que cette crise et les mesures de crise y afférentes ont créé, avec entre autres des cours virtuels organisés par les universités. Dans ce contexte, nous avons pu constater qu’une grande partie de nos étudiants sont littéralement restés dans leur kot (apportant ainsi leur contribution à la distanciation sociale indispensable). Le moment est bien choisi pour réaliser une estimation réaliste des coûts en plus et en moins et des efforts devant être fournis afin de continuer de fournir en premier lieu à nos étudiants ce à quoi ils ont droit en ces temps de crise, notamment un kot sûr et sain. Nous pouvons également faire une évaluation des efforts qui ont été annoncés antérieurement, et au sujet desquels nous avons déjà reçu de nombreuses réactions positives. À la lumière de ces éléments, ce groupe de bailleurs a décidé d’offrir pour cette année académique un soutien financier de 10 % sur le total des loyers pour les mois d’avril et de mai (au vu des périodes d’examen qui seront organisées en juin par les universités). Cet effort sera concrétisé par chacun des bailleurs, et il prendra forme par le biais d’une répartition entre les locataires, les plus vulnérables se voyant évidemment offrir le soutien le plus important.

De cette manière, ces bailleurs assument leur responsabilité sociale envers leurs deux groupes de parties prenantes. Ils sont notamment au service des étudiants (et de leurs parents) d’une part, et de leurs investisseurs, qui ont financé l’importante professionnalisation et l’amélioration de la qualité dans le paysage du logement des étudiants des dix dernières années, d'autre part. Ceci a été réalisé par de nombreux petits investisseurs qui ont délibérément choisi d’investir dans l’amélioration de l’infrastructure locale, et donc dans l’immobilier destiné aux étudiants qui a été construit et exploité par ces parties. Comme nous tous, ces petits investisseurs sont également confrontés à une grande période d’incertitude. Nous devons aussi être là pour eux en ces temps de crise, en leur offrant un soutien financier (nombre d'entre eux comptant sur ces « revenus d’investissement en bon père de famille » pour compléter de maigres pensions ou des revenus provenant d’activités indépendantes qui deviennent à présent incertains).

Après une concertation approfondie et sur la base de tous les éléments connus, cette mesure nous permet d’atteindre un équilibre entre tous ces intérêts, et de réaliser les objectifs suivants :

• Aucun profit n’est réalisé par l’abus de cette situation. Là où l’on économise sur les frais, cette économie est partagée.

• Les collaborateurs qui continuent de veiller à la sécurité et au bienêtre des étudiants, sont soutenus et sont assurés d’obtenir les moyens dont ils ont besoin pour continuer d’exécuter pleinement leur travail au service de l’étudiant dans ces circonstances difficiles.

• Le secteur reste sain sur le plan financier et ne reporte pas de problèmes financiers de ses locataires à ses investisseurs.

• La qualité et la sécurité du logement des étudiants restent garanties, non seulement pour cette année académique, mais pour toutes les années à venir.

• Les baux se poursuivent, de sorte que les étudiants sont assurés de garder leur logement maintenant et pendant la période d'examens, et éventuellement lors de la prochaine année académique.


Le groupe Eckelmans Flandre et Bruxelles, Group Globiss, MB Invest, Quares Student Housing, Scaldis et Xior Student Housing sont convaincus qu’ils assument leur responsabilité sociale avec ces mesures pour l’année académique 2019-2020, et espèrent qu’elles donneront un coup de pouce à tous les étudiants et à leurs parents pour traverser cette crise plus forts ensemble, afin que les étudiants puissent de nouveau se focaliser sur leurs études, et ne doivent pas s’inquiéter quant à leur logement.

Contactez-nous

Contacter un collaborateur

Herman
Du Bois

Partenaire

herman.du.bois@quares.be
Aperçu
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.